Voici aujourd'hui un savon à base de lait de jument réalisé il y a quelque temps. Je n'avais jamais fait de savon à base de lait animal jusqu'à présent et ça faisait un bail que ça me trottait dans la tête (Une chose parmi le milliard de "lubies" savonnesques que je me suis promis de réaliser un jour lol !).

Par chance, l'autre jour dans mon magasin bio, je tombe sur du lait de jument dont on ne vante plus les grandes qualités de douceur dans les savons : Je n'ai pas pu résister pensez-donc !

Oui, mais quelle méthode choisir ? celle de Réo, qui consiste à incorporer le lait dans les huiles et le reste en eau dans la soude (comme pour mon savon aux fruits confits) ou carrément un 100% lait de jument préalablement congelé (jamais fait mais trèèèès tentée) ? n'arrivant pas à me décider... j'ai fait les 2 ^^

J'ai pu en outre tester une petite déco sur le dessus du savon que j'avais depuis longtemps en tête, au final pas compliquée du tout et qui fait son effet. Cela m'a fait immédiatement penser à ces petits disques asiatiques appelés Shuriken (mais on peut penser aussi à de petits cyclones et leur vortex ^^).

shuriken1

Savon Shuriken au lait de jument

shuriken2

Composition :

Base Bleue marine :
30% huile de coco hydrogénée
30% saindoux
30% huile de pépins de raisins
10% huile de ricin
Eau et soude à recalculer
Soie Tussah dans le mélange eau/soude
Lait de jument bio dans les huiles (2/3 du poids en eau)
Ultramarine bleu, pigment noir
Fragrance Japanese Cherry Blossoms

Surgraissage à 8%
Poids en eau moyen

Base blanche décorée :
Même composition en "graisses"
Lait de jument bio et soude à recalculer
Ultramarine bleu, ultramarine violet, dioxyde de titane
Fragrance Violets Are Blue

Surgraissage à 8%
Poids en eau (lait) moyen

Propriétés du savon :

Dureté : 40
Pouvoir détergent : 20
Douceur : 55
Mousse abondante : 29
Mousse crémeuse : 29
Indice d'iode : 68
INS : 148

Shuriken3

Réalisation :

La base bleue foncée a été réalisée 24h avant la couche décorée afin d'obtenir une démarquation bien franche. J'ai versé mon lait dans les huiles et pratiqué ma réduction d'eau mais mon mélange eau/soude s'est presque solidifé en très peu de temps, ma soude est tombée au fond du bécher (malgré un mélange dans les règles hein) et j'ai eu toutes les peines du monde à mélanger à nouveau avant de le verser dans les huiles/lait. C'est la 2ème fois que ça m'arrive avec cette méthode lait dans les huiles en faisant les proportions 1/3 eau 2/3 Lait...Du coup, je suis pas très fan, j'avoue...

En revanche pour la couche décorée faite avec 100% lait de jument dans la soude, ça a marché comme sur des roulettes ! J'avais fait décongeler 1 petit glaçon pour favoriser le mélange, j'ai mis mes blocs de glace dans ma bassine d'eau froide, les glaçons de lait dans mon bécher et hop, j'ai fait mon mélange avec la soude en touillant douuucement...Aucune odeur d'amoniaque à l'horizon, un mélange bien blanc...Le top !

Pour la déco, c'est assez simple : il suffit de prélever un peu de pâte à savon, de la colorer et de faire des petits ronds à l'aide d'une pipette en plastique (la trace doit être assez fine), ensuite, il suffit de marquer des petites virgules sur l'extérieur de chaque rond avec un cure-dents ou une baguette en bois très fine. Et voilou !

Mes impressions savonnesques

Comme je m'y attendais, la douceur est au rendez-vous. Associé au saindoux, le lait de jument a tenu ses promesses. En outre grâce à cette graisse animale, mon savon a très vite durci et j'ai pu le démouler rapidement. A l'utilisation il fond lentement donc c'est assez économique ^^.

En revanche, j'ai eu une trace très rapide pour la couche supérieure, du coup on voit la marque du cure-dents dans certains shuriken. La prochaine fois, je travaillerais à la trace plus fine ;-)

J'ai pris un retard considérable dans mes billets, en outre ma BAL a failli exploser tellement j'ai été gâtée par les colis de mes coupinettes adorées...Conséquence : J'ai plein de choses à vous montrer dans mes prochains articles ! Bonne semaine ^^