Voici donc, avec un peu de retard, mon essai savonnesque avec le moule plexi dont je vous parlais dans mon billet précédent.
En fait, c'est pas du tout un moule à la base mais 2 présentoirs et une plaque en plexi achetés chez mon fournisseur préféré, j'ai nommé Roux*l (emballages et fournitures PLV pour professionnels).
J'ai joint les 2 présentoirs avec du scotch, ce qui m'a donné un moule rectangulaire sans fond. J'ai procédé comme C*fé de Savon en mettant du film étirable en guise de fond et utilisé une plaque en plexi elle aussi pour servir de base (celle-ci est entièrement plate et ne s'intègre pas au "moule" mais qu'importe, le film étirable adhère super bien dessus, donc pas de souci majeur de fuite sauf un poil sur les côtés mais rien de bien méchant). Voilà la bêête une fois montée :

moule_plexi_slab

Ni une ni deux, me voilà partie à vouloir tester la chose, et pour le baptiser je m'étais mise en tête de faire un savon sucré marbré dans les tons rose et violet.

J'ai dégainé mes pigments flashy de chez TKB, et me voilà partie à saponifier...Sauf que cette fois-ci ma pâte s'est assez vite figée (le coup de mixer de trop, je suis sûre que vous l'avez toutes en tête celui-là ^^), je n'ai donc pas eu mon marbré et comble de malheur, mes couleurs se sont très vite éclaircies... Le savon une fois coulé dans le moule :

IMG_0758

On distingue un peu les micro fuites sur les côtés, mais c'est vraiment pas grand chose. Pour ne pas rester sur un echec, j'ai quand même fait des vagues sur le dessus de mon savon, même s'il était pas marbré, na ! Et voilà ce que ça donne, une fois le savon coupé (désolée, j'ai oublié de prendre une photo du pain de savon juste sorti du moule) :

IMG_0773

Les petits points sombres que l'on voit sur la partie mauve sont dûs à un rajout malheureux de pigment à la pâte car le violet était trop clair, mieux vaut donc procéder de façon classique et faire son mélange de colorants avec peu de pâte avant de l'intégrer au reste.

Le but du jeu c'était de tester mon bidouillage et je dois avouer en être satisfaite, le démoulage se fait sans problème puisqu'il suffit de couper les 2 parties au niveau du scotch. Et puis il a cet énorme avantage d'être transparent, donc c'est bien quand on veut faire plusieurs couches ou un marbrage intégral.
En outre, il m'a vraiment coûté peanuts (10 euros, plaque comprise) et comme je n'avais pas encore de moule Dividor, ça m'a permis de faire d'une pierre 2 coups ;-)

Bon dimanche !